• Propreté : pression contre-productive !

Commencer l’apprentissage de la propreté trop tôt engendrerait un risque d’incontinence chez l’enfant. C’est ce que révèle une étude menée par l’unité d’urologie du centre médical de Wake Forest aux États-Unis. En effet les enfants forcés à aller aux toilettes bien avant l’âge de 2 ans ont trois fois plus de chance d’être déréglés et de souffrir de fuites urinaires voire de constipation en grandissant. L’explication est simple : avec la pression et à force de se retenir, les nerfs reliés à la vessie finissent par moins bien fonctionner (d’autant que l’appareil urinaire de bébé n’a pas fini de se développer !) ce qui favorise le manque de contrôle. Si la pression des parents est forte notamment avant l’entrée à l’école maternelle, il ne faut pas oublier que l’acquisition de la propreté se déroule en moyenne bien après les 2 ans de l’enfant…