• Plus d’animaux pour moins d’allergies

Les animaux domestiques ne sont pas toujours tolérés au domicile de l’assistante maternelle par les autorités dont elles dépendant. Pourtant on sait que ces petits compagnons peuvent être très favorables au développement des tout-petits, mais pas seulement… Ainsi, des chercheurs de l’université de Californie ont démontré que les enfants en contact avec un chien dès leur plus jeune âge auraient moins de risque de développer des allergies et de l’asthme. Dans leur recherche, les auteurs ont exposé des souris à de la poussière contenant des allergènes dans une maison où vivait aussi un chien. Ils ont démontré que les souris, en contact avec des chiens, ont moins réagi aux allergènes. Les chercheurs expliquent ce phénomène par la présence de bactéries dans l’intestin des souris appelées « lactobacillus johnsonii », qui aident à réduire l’inflammation des voies respiratoires liées à l’asthme. Ces bactéries se modifieraient lors de l’exposition à de la poussière contenant des allergènes liés à la présence de chiens.