• Défenestration : l’Inpes sensibilise

À l’approche des beaux jours, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) renouvelle son message de prévention pour éviter les risques de défenestration : malgré les protections, ne jamais laisser un enfant seul, sans la surveillance d’un adulte, à proximité d’une fenêtre ou d’un balcon.

Une étude de l’Inpes et de l’hôpital Necker-Enfants malades sur les défenestrations accidentelles d’enfants, menée entre le 15 mars et le 15 octobre 2013, dans trois régions de France (Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Nord-Pas-de-Calais), indique que le nombre d’enfants passant accidentellement par la fenêtre s’élève à 76. Parmi ces enfants, 9 sont décédés et 8 avaient encore des séquelles un mois après leur chute.

Un chiffre important d’autant que la moitié de ces accidents s’est produit malgré la mise en place d’une protection (barrière, verrou…). La plupart des chutes d’enfants par la fenêtre ont même eu lieu alors qu’un adulte était présent. « Il faut se mettre dans la tête d’un enfant, il entend des bruits à l’extérieur et cherchera à voir ce qui se passe. S’il y a un conseil à retenir, c’est de ne jamais laisser un enfant seul quand une fenêtre est ouverte », rapporte Thanh Le Luong, directrice générale de l’Inpes.