• Coliques du nourrisson : du nouveau

Longtemps, on a attribué les coliques des nourrissons au stress maternel (faute d’autres explications sans doute). Mais là encore la science permet de démentir et de déculpabiliser les mères. En effet, la revue scientifique Pédiatrics révèle que des chercheurs néerlandais — ayant analysé l’ADN microbien de plus de 200 échantillons de selles provenant de 12 nourrissons souffrant de coliques et 12 nourrissons témoins — ont constaté que la flore intestinale des bébés souffrant de colique était deux fois plus abondante que celle de ceux n’en souffrant pas. Reste à savoir d’où viennent ces différences et quelles en sont les conséquences.