• Assistantes maternelles : point sur le métier

Deux études éditées en novembre dernier, l’une par l’Institut national de la statistique (Insee) sur les métiers de la garde d’enfant et l’autre par l’Observatoire de la petite enfance dans son rapport 2012 proposent entre autres une photographie du métier d’assistante maternelle.

Pour l’Observatoire, de fortes disparités départementales existent pour satisfaire l’offre d’accueil. Le rapport indique aussi que 1,26 million d’enfants de moins de 3 ans peuvent être accueillis en France soit un peu plus d’un enfant sur 2 de cet âge et que le choix du mode d’accueil reste limité et diffère selon les régions. Cela tient à des choix historiques pris par les collectivités territoriales qui ont préféré financer soit la formation d’assistantes maternelles, soit l’ouverture d’établissement d’accueil du jeune enfant.

Ainsi pour les régions Bretagne, Poitou-Charentes et Basse-Normandie, 70 % des places d’accueil sont celles proposées par les assistantes maternelles. À l’inverse, en Île-de-France, et principalement dans la petite couronne, elles représentent moins de 20 % des places existantes. En moyenne, les 450 000 assistantes maternelles en exercice représentent 60 % des places de garde contre seulement 30 % pour les 11 600 établissements d’accueil du jeune enfant (très présent en Île-de-France) et 7 % pour les écoles maternelles.

Quant à l’Institut national de la statistique (Insee), il indique que les métiers de la garde d’enfants sont en progression en France de + 11 % entre 2008 et 2012 (+ 10 % pour les assistantes maternelles).

Les assistantes maternelles ont touché deux fois plus d’argent que l’ensemble des salariés des particuliers en 2011 (10 200 euros contre 5 200 euros). En 4 ans, leur revenu annuel a augmenté de 13,6 %.